A&I UNSA
 

Brèves

5 raisons d’adhérer

[En vidéos]

À découvrir ici :

1. La proximité

2. L'expertise

3. L'équipe

4. Nos valeurs

À suivre tous les jeudis à 17h00...

Cliquez ici pour adhérer

Liens utiles

 

Vous êtes ici : Accueil » Grands dossiers » Action Publique : Etat et Collectivités territoriales


À lire aussi...

Big bang territorial ?

Decentralisation et Action Publique

De l’ambition à la confusion

Non à la confusion !

Le Conseil supérieur de l’Education a examiné le projet de texte

ACTION PUBLIQUE : STOP A LA CACOPHONIE !

1er octobre 2014 - Entre l'Etat et les différentes Collectivités territoriales, qui fait quoi ? Pour l'UNSA, il est temps d'y mettre fin. La  question de l 'organisation   de l 'action  publique et donc de son  effi­cacité concerne  tous  les   citoyens. Elle  devrait être  au   cœur  de   la  nouvelle étape de décentralisation que  le gouvernement est censé conduire.

L'UNSA a toujours été favorable au  principe de  la décentralisation. Pour  des  raisons d'ef­ ficacité car  certains niveaux sont  plus  opé­ rationnels que  d'autres. Pour  des  raisons de démocratie aussi , car  des  lieux  de  décisions plus  proches, c'est un  meilleur contrôle  par citoyens.

Entre  l'État,  les  différentes collectivités territoriales, qui  fait  quoi  ?  Si une  nouvelle  étape de   décentralisation  était    nécessaire, c'était d'abord pour  clarifier  les compétences exer­ cées  par ces différents échelons.

La  répartition  des   rôles   éclaircie,  comment, avec  qui  et à  quelles   conditions ?   Cette seconde  question  aurait  dû  trouver  réponse, notamment pour  les agents publics concernés qui doivent être rassurés quant à leur avenir. Problème : aujourd'hui, aucune de   ces   in­ terrogations n'a  reçu   de  réponse claire. La faute  en   incombe  au   gouvernement.  Son projet, contesté  par  les  associations d'élus à  peine   présenté, aura été scindé en  deux, en   partie  abandonné, puis   modifié, remo­ difié  et re-remodif i é.  Des   régions sur   tel contour d'abord, sur  tel  autre ensuite ; plus de  Conseils généraux un  jour, puis toujours des   Conseils généraux  le  lendemain...   La cacophonie domine.

Pour  I'UNSA. il  est  grand temps d'y  mettre un terme.

D'abord en  ouvrant la concertation aux partenaires sociaux et plus aux  seules associations d'élus. L'action   sociale, le  développement économique, la formation, les transports, le logement...

Ce  sont ces  missions en  jeu dans  la décentralisation  qui  préoccupent les  salariés comme les  citoyens en  général, pas  de  savoir  qui  présidera quoi.

Où   vais-je  travailler, avec  quelle rémunération,  dans  quelles conditions ?  C'est ce  que veulent savoir  les agents des  collectivités territoriales et de  l'Etat  impactés par  la décentralisation.

Voila les réponses que  veut  I'UNSA. Elles touchent à  l'intérêt  général comme à  celui des  agents publics  qu'il  nous revient de défendre. Donnez-nous de  la force pour les obtenir  et pour négocier. C'est  aussi  l'enjeu du   vote  UNSA   aux   élections  professionnelles  Fonction publique du 4 décembre prochain.

Administration & Intendance - UNSA | Mentions légales | Plan du site | Espace privé | Contacts | Fils RSS | Dernière mise à jour : lundi 11 décembre 2017