A&I UNSA
 

Brèves

5 raisons d’adhérer

[En vidéos]

À découvrir ici :

1. La proximité

2. L'expertise

3. L'équipe

4. Nos valeurs

À suivre tous les jeudis à 17h00...

Cliquez ici pour adhérer

Liens utiles

 

Vous êtes ici : Accueil » Actualité


À lire aussi...

Déclaration de la CAPN des AAE
du 5 décembre 2017

Services Publics : un big-bang en gestation

Cinq semaines, 5 raisons d’adhérer

La GIPA, pour moi, c’est oui ou c’est non

Faire de chaque personnel l’acteur de son propre changement

Après le sursaut républicain, notre vigilance est totale

 

 

Après le sursaut républicain, notre vigilance est totale

 

Le secrétariat national d’A&I-Unsa, réuni le 10 mai 2017, salue le sursaut républicain qui, en portant Emmanuel Macron à la présidence de la République, a préservé l’essentiel en faisant barrage à une candidate dont le programme aurait menacé le cadre même de notre démocratie et de l’Europe.

Cela ne constitue ni une adhésion ni un blanc-seing.

 A&I-Unsa  continuera à défendre ses principes en totale indépendance pour la défense des services publics, la laïcité  et la justice sociale.

Au vu du programme du candidat Macron pour la fonction publique et l’éducation nationale nous dénonçons sa proposition de supprimer 120 000 postes dont 50 000 dans la fonction publique d’Etat.

Nous rappelons nos mandats et nos exigences au futur gouvernement  :

-* Notre priorité est l’amélioration des progressions de carrière et l’exigence de reconnaissance professionnelle.
-* La réforme de l’Etat qui en termine avec une approche purement quantitative et réductrice des périmètres des services publics au profit d’une approche qualitative du service rendu au public.
-* La poursuite de la mise en œuvre de la filière administrative interministérielle et intercatégorielle par la création de corps interministériels à gestion ministérielle -CIGeM- pour les adjoints et secrétaires administratifs.
-* La réaffirmation de la place dans l’enseignement supérieur de l’AENES qui a montré compétence, polyvalence et adaptabilité.
-* Le refus d’une décentralisation politique de l’enseignement supérieur qui conduirait les universités à devenir des collectivités locales sans territoire.
-* La réaffirmation du rôle des personnels administratifs de l’Etat dans la mise en œuvre de l’action éducatrice y compris chez les personnels travaillant dans le secteur de Jeunesse et Sports regroupés au sein d'un pôle éducatif.
-* Une vraie association des collectivités locales qui ne soit pas une régionalisation politique de l’Education nationale.

Avec pragmatisme et sans a priori nous serons vigilants pour la défense et la promotion des intérêts des personnels.

Pantin, le 10 Mai 2017

Jean-Marc Bœuf

Secrétaire général

Administration & Intendance - UNSA | Mentions légales | Plan du site | Espace privé | Contacts | Fils RSS | Dernière mise à jour : lundi 11 décembre 2017