A&I UNSA
 

Brèves

Baromètre de nos métiers 2018

Donnez votre avis sur votre métier et répondez aux 10 questions sur l'actualité.

Répondez en quelques  minutes en cliquant iciou sur l'image dessous.

5 raisons d’adhérer

[En vidéos]

À découvrir ici :

1. La proximité

2. L'expertise

3. L'équipe

4. Nos valeurs

5. Majoritaire

Cliquez ici pour adhérer

Liens utiles

 

Vous êtes ici : Accueil » Actualité


À lire aussi...

Avenir de l’AEFE : échange avec deux parlementaires

L’interview A&I UNSA : Jean-Marc Boeuf, secrétaire général

Un voile sur la lumière entrevue

Compte-rendu de la CAPN des ADJAENES du 12 décembre 2017

CAPN des SAENES : "Quand le ministère perd son sang froid"

Au tribunal du "Nouveau monde" : Le (mauvais) procès fait à l’AEFE

Au banc des accusés : L'agence pour l'enseignement français à l'étranger.

Sa gestion déficitaire.

Ses enseignants expatriés et résidents.

Son mode de gestion novateur public/privé, que les idéologues de la "privatisation à outrance"  ne semblent pas comprendre.

Ses Directeurs administratifs et financiers recrutés parmi les fonctionnaires de nos corps… que certaines associations de parents voudraient bien mettre au pas.

Son directeur, Christophe Bouchard, adepte du dialogue social, et nommé, faute impardonnable, par l'ancienne équipe gouvernementale. Un coupable idéal.

 

Et sur la tribune des procureurs zélés, l'escouade des députés du "nouveau monde" qui représentent les français de l'étranger : Mme Anne Génetet, députée des français d'Asie, Russie, Océanie, qui marche sur les traces de Marco Polo sans doute, et brocarde l'AEFE d'une sanction implacable : "Mauvaise gestion" écrit-elle en exploratrice de la gestion publique qu'elle semble pourtant découvrir.

 

 Mme Paula Forteza, députée des Français d'Amérique centrale et du Sud, qui faute d'avoir atteint les cités d'or, renchérit quant à elle sur les "problèmes comptables" de l'agence.

 

M Frédéric Petit, zélote de la gestion privée "à l'Allemande" (il représente les français d'Europe centrale), et qui se lance dans un raisonnement alambiqué sur les AE et CP (autorisation d'engagement et crédits de paiement) cherchant à prouver à qui veut l'entendre que quand on ampute la  subvention de l'agence de  33 millions d'euros, cela ne concerne que les Autorisations d'engagement...comme si retrancher pas loin de 10% de la subvention par oukase de Bercy en Juillet, n'avait pas réellement d'effet profond sur la gestion de l'agence.

 

En somme, on fait des trous dans la coque, on s'étonne candidement ensuite que le bateau coule...et on veut faire pendre le capitaine par dessus le marché !

 

Le voilà le "nouveau monde" de la gestion privée ! Qu'il parait brutal et sans nuance !

 

Mme Cazebonne, qui a dirigé un établissement sous statut MLF (mission laïque française) possède quant à elle une vue plus précise de la situation, mais reste  inspirée par un modèle de fonctionnement MLF qui reste très minoritaire dans le réseau... La députée est en train de négocier une lettre de mission afin de se pencher sur l'avenir de ce réseau.

 

 Où sont les avocats de l'agence me direz-vous ?

 Et bien ils commencent à donner de la voix. Les parents et personnels, d'une part. Qui se sont associés lors de la grève, très suivie, du lundi 27 novembre 2017. Notre délégation UNSA Education hors de France, qui, tout en appelant à un nouveau cap stratégique, défend la gestion publique comme constitutive du coeur du fonctionnement de ce réseau composé de 493 établissements à la grande diversité statutaire (établissements "partenaires" privatisés totalement, établissements "conventionnés" à la gestion mixte, "établissements à gestion directe", services extérieurs de l'agence). Car ce réseau fonctionne déjà très largement par des ressources privées qui constituent une large majorité de ses recettes. Si l'Opérateur public est défendu, c'est par sa capacité "redistributive", celle qui lui permet de gérer une carte des emplois au niveau mondial, d'assurer une formation pédagogique harmonisée des personnels, de répartir une partie des ressources collectées  vers les établissements fragiles du réseau.

 

Le Ministre Le Drian, après avoir dit au CT MEAE de Juin, qu'il "défendrait les moyens" de l'agence, a subi frontalement la régulation estivale de -33 millions. Il semble hélas pour l'heure aux abonnés absents comme la tutelle de l'agence assurée par la Direction générale de la Mondialisation (DGM) et son représentant M Billy, qui semblait surtout soucieux, au dernier conseil d'administration, que les débats durent le moins possible.

 

L'absence de cap politique ministériel profite donc aux apprentis sorciers de la réforme, député et autres experts à la petite semaine, qui fourmillent d'idées, bancales parfois, quand elles ne sont pas totalement saugrenues, pour réduire les déficits...en réduisant le périmètre d'action public de l'AEFE. En transformant les statuts des personnels pour une gestion low cost. En instaurant un "principe de culpabilité" dès lors qu'on évoque la gestion publique.

 

Loin de participer à ce procès idéologique, notre syndicat travaillera dans la concertation avec les autres syndicats de la fédération UNSA Education pour avancer des propositions pour une évolution de l'agence et de sa gestion, sans brutalité et dans le respect des personnels qui composent ce réseau haut de gamme tant pour ses remarquables performances éducatives que pour son niveau élevé d'exigence de gestion.

 

Un réseau et un opérateur sous dotés, depuis des années, en moyens publics, s'en remettent (hélas) uniquement aux levées de fonds privées pour se développer- les établissements qui ouvrent désormais sont tous gérés sous statut partenarial, avec un lien plus ténu avec l'opérateur public- alors que l'Etat devrait garder des moyens d'agir pour financer le service public éducatif à l'étranger et faciliter le rayonnement d'un réseau qui accueille 2/3 d'enfants étrangers au titre   de la coopération francophone.

 

AEFE-qualité de la gestion publique- : nous plaidons donc non coupable et exigeons l'acquittement !

 

Boris Faure

Secrétaire national pour l'Europe et l'International

Administration & Intendance - UNSA | Mentions légales | Plan du site | Espace privé | Contacts | Fils RSS | Dernière mise à jour : mercredi 17 janvier 2018