A&I UNSA
 

Brèves

5 raisons d’adhérer

[En vidéos]

À découvrir ici :

1. La proximité

2. L'expertise

3. L'équipe

4. Nos valeurs

À suivre tous les jeudis à 17h00...

Cliquez ici pour adhérer

Liens utiles

 

Vous êtes ici : Accueil » Espace adhérents » Archives-Grd. Dossiers


À lire aussi...

Dossier indemnitaire : enfin le bout du tunnel !

Indemnités : La revalorisation 2009 arrive

Décentralisation : Acte III

IAT IFTS : 3.74 à J&S et dans les Œuvres Univ : C’est d’accord

Indemnité de gestion enfin publiée

Bataille d’acronymes, un mort (?)...

l’ESEN victime de la RGPP... pour le meilleur ou pour le pire ?

Nous lisons dans la "lettre de l’éducation" du 18 mars 2008 que les projets du ministère de l’éducation nationale de faire de l’ESEN (Ecole Supérieure de l’Education Nationale) une véritable école de cadres dotée de l’autonomie juridique (personnalité morale) pourrait se heurter à la RGPP ("Révision Générale des Politiques Publiques" incontournable des dîners en ville...), la logique de cette dernière étant plutôt de grouper la formation de l’ensemble des cadres de la fonction publique au sein d’une composante unique.

Attachés que nous sommes à l’interministériel, nous voulons croire à cette Utopie où chacun côtoierait l’autre dans un bel élan de dynamisme administratif.

Mais au risque de passer pour cuistre, nous ne craignons rien autant que la Dystopie, antonyme de l’autre ...

En effet, lorsque nous lisons dans la "lettre" : « Il serait donc possible de former des futurs cadres généralistes, affectés ensuite à tel ou tel ministère. Les principaux et proviseurs pourraient donc à terme être formés avec les directeurs de prison, d’hôpital ou les magistrats... "Cela permettrait d’élargir le vivier des futurs cadres de l’éducation, en l’ouvrant à d’autres personnels de la fonction publique ou du privé, et d’améliorer la mobilité des futurs cadres du public", assure un observateur. »

Nous ne saurions être d’accords avec un tel projet, les cadres administratifs ne faisant apparemment pas partie du voyage, ce qui n’est pas acceptable !

Il conviendrait de se souvenir :

  • que les CASU ne sont pas morts et ont droit à une formation continue : où, si ce n’est dans une école à vocation interministérielle ?
  • que les administrateurs, emplois de débouché naturel des CASU, ont droit à une formation initiale et continue : où, si ce n’est dans une école à vocation interministérielle ?
  • que les attachés principaux ont droit à une formation initiale et continue : où, si ce n’est dans une école à vocation interministérielle ?
  • L’interministérialité nous semble porteuse de rénovation pour la fonction publique, plus que les replis frileux sur les prés-carrés de l’éducation ... Ce serait un comble que l’interministérialité se fasse pour tous, sauf pour nous !

    Cela étant, nous ne sommes fétichistes de rien, peu nous importe le flacon pourvu que la dimension administrative des politiques éducatives et ceux qui la porte ne soient pas oubliés en chemin.

    ESEN ou pas ESEN, nous ne sommes pas prêts à abandonner ce mandat.

    A SUIVRE

    Administration & Intendance - UNSA | Mentions légales | Plan du site | Espace privé | Contacts | Fils RSS | Dernière mise à jour : lundi 11 décembre 2017