A&I UNSA
 

Brèves

5 raisons d’adhérer

[En vidéos]

À découvrir ici :

1. La proximité

2. L'expertise

3. L'équipe

4. Nos valeurs

À suivre tous les jeudis à 17h00...

Cliquez ici pour adhérer

Liens utiles

 

Vous êtes ici : Accueil » Actualité


À lire aussi...

Déclaration à la CAPN ADJAENES du 12 décembre 2017

Réforme de l’organisation territoriale de l’éducation nationale : De l’ombre à la lumière ?

CAPN des SAENES : "Quand le ministère perd son sang froid"

Déclaration de la CAPN des AAE
du 5 décembre 2017

Services Publics : un big-bang en gestation

CAPN SAENES

15 octobre 2014 - L'ordre du jour portait, pour l'essentiel, sur le tableau des réductions d'ancienneté. Nous rappelons nos propositions.

 

Déclaration préalable des Commissaires paritaires nationaux A&I-Unsa

Madame la Présidente,

Mesdames, Messieurs, chers collègues,

Cette CAPN consacrée essentiellement au tableau des réductions d’ancienneté sera la dernière de notre mandat de commissaires paritaires nationaux.

Ce mandat de quatre ans a été marqué par un changement de majorité en 2012. Ce n’est pas anecdotique. Ce changement a mis un terme à la RGPP, dont nous subissons encore les effets aujourd’hui et dont nous n’avons peut être pas totalement encore mesuré toutes les conséquences néfastes.

Plus de 6000 postes supprimés au ministère de l’éducation dont près de 2000 postes de catégorie B.

Les conditions de travail considérablement dégradées génèrent une souffrance au travail (souvent minimisée ou raillée) et un mal-être extrêmement préoccupants.

La nécessité de re-création de postes s’est imposée mais elle a été rapidement anéantie par un manque de volonté politique.

A la suppression massive des postes s’est ajouté un gel des traitements engendrant un pouvoir d’achat en constante réduction depuis 2010 et qui ne devrait pas évoluer jusqu’en 2017.

TOUT CELA EST INSUPPORTABLE !

Ce mandat de quatre ans pour le corps des SAENES n’a pas été placé sous le signe de la réforme. Entre le CIGeM des attachés et la revalorisation indispensable et prioritaire pour les adjoints, les avancées pour les secrétaires sont minces :

  • un « sauvetage indiciaire» pour le bas de la grille de la classe normale.
  • quelques réductions du temps de passage d’échelons
  • un doublement du passage de B en A pendant quatre ans (art 17 du CIGeM).

Nous sommes les oubliés dans ce ministère !

Ce n’est pas acceptable car :

  • Le bas de la grille du B est à 5 points d’indice du bas de la grille du C.
  • Les possibilités de progression de carrière sont ridiculement insuffisantes.
  • Les missions et responsabilités confiées relèvent le plus souvent de celles du corps supérieur.

 Le besoin est grand, l’attente est forte.

A&I-UNSA a un projet. Ce n’est pas un projet de circonstance. Ce n’est pas un catalogue électoral. C’est un programme.

Nous demandons et nous proposons :

  • La création d’une filière d’administration générale interministérielle et catégorielle par la création d’un CIGeM des secrétaires administratifs. Ce qui implique :
  • La possibilité d’une réelle mobilité choisie.
  • L’équité des régimes indemnitaires.
  • Le recrutement par concours communs et la prise en compte des compétences et des parcours professionnels.
  • Pour la promotion : un parcours fluidifié entre les trois corps. Repyramidage des corps et des grades.
  • Une politique de formation professionnelle : de l’adaptation avant la prise de poste à la formation continue tout au long de la carrière.

 

  • Une réelle adéquation entre grade et fonction. Requalification des emplois de B en A, avec maintien sur le poste lorsque l’agent exerçait déjà des fonctions/missions relevant du corps supérieur.
  • La revalorisation de la grille indiciaire. Un indice brut 366/585 pour la classe normale. 463/651 pour la classe supérieure.518/703 pour la classe exceptionnelle.
  • Un déroulement de carrière sur 28 ans et non 33.
  • L’augmentation des ratios pro/pro. Une classe normale à 50%, supérieure à 30% et exceptionnelle à 20%.

En ce qui concerne l’ordre du jour de la CAPN qui nous réunit ce jour, nous saluons le taux de réalisation des entretiens professionnels. Cependant, nous demandons que la non réalisation des entretiens soit motivée  cas par cas.

L’étude détaillée des dossiers montre aussi que les avis défavorables sont très peu explicités.

Enfin, nous réitérons notre demande de voir la fiche de réduction ou éventuellement de majoration  assortie de la signature de l’agent.

Au terme de ce mandat de quatre ans, les commissaires paritaires A&I-UNSA, souhaitent mettre en évidence la volonté de dialogue manifestée au niveau ministériel ce qui n’est pas toujours le cas dans les académies. Un dialogue constructif, efficace et utile. Les conditions matérielles ne furent pas toujours idéales… Nous saluons volontiers le travail d’équipe réalisé autour des présidents successifs, Monsieur Sabine, puis Madame Gerbal. Un salut particulier pour nos collègues administratifs pour l’accueil qu’ils nous ont toujours réservé lors des préparations de CAPN.

Les commissaires paritaires nationaux A&I-UNSA, quelques furent leurs décisions ou leurs votes, ont été les représentants de tous les SAENES, avec le souci permanent de défendre l’intérêt des collègues dans la droite ligne de nos convictions syndicales et de nos mandats.

Nous souhaitons revenir au moins aussi nombreux…

Les commissaires paritaires nationaux élus A&I-UNSA

Administration & Intendance - UNSA | Mentions légales | Plan du site | Espace privé | Contacts | Fils RSS | Dernière mise à jour : mardi 12 décembre 2017