A&I UNSA
 

Brèves

Baromètre de nos métiers 2018

Donnez votre avis sur votre métier et répondez aux 10 questions sur l'actualité.

Répondez en quelques  minutes en cliquant iciou sur l'image dessous.

5 raisons d’adhérer

[En vidéos]

À découvrir ici :

1. La proximité

2. L'expertise

3. L'équipe

4. Nos valeurs

5. Majoritaire

Cliquez ici pour adhérer

Liens utiles

 

Vous êtes ici : Accueil » Carrière » SAENES


À lire aussi...

Compte-rendu de la CAPN des SAENES du 20 juin 2017

Déclaration à la CAPN des SAENES du 20 juin 2017

Compte-rendu de la CAPN des SAENES du 21 mars 2017

Déclaration à la CAPN des SAENES du 21 mars 2017

CAPN des SAENES 18 octobre 2016

Déclaration à la CAPN des SAENES du 7 décembre 2017

Madame la présidente,

Cher·e·s collègues,

 

« Il est nécessaire de faire évoluer le fonctionnement actuel de gestion des flux et déroulements de carrière vers un système qui prenne mieux en considération les besoins et les aspirations des personnels. Quel que soit leur métier, nos collègues doivent être reconnus comme des professionnels à qui l’on fait confiance a priori comme des individus dynamiques avec des parcours, des compétences, des projets personnels et professionnels différents. Cette diversité est une richesse pour le système éducatif.

La gestion des ressources humaines dont nous avons besoin doit permettre l’articulation de la vie professionnelle et de la vie personnelle, octroyant ainsi aux agents toute latitude à prendre la main sur leur parcours.

Pour l’UNSA Education la gestion des ressources humaines doit avant tout être une gestion humaine des ressources ».

Extrait de la déclaration liminaire UNSA Éducation au CTMEN du 15 Novembre 2017

 

Madame la présidente,

 

Depuis les dernières élections législatives et l’installation du gouvernement les mauvaises nouvelles s’accumulent pour les agents de la fonction publique :

  • Le gel du point d’indice rétabli en 2018 ;
  • Le jour de carence  lui aussi rétabli alors que son inefficacité n’est plus à démontrer ;
  • La hausse de la CSG non compensée intégralement ;
  • La suppression annoncée de 120 000 postes sur le quinquennat ;
  • La remise en cause d’une décision de l’Etat à travers le gel du PPCR (Parcours Professionnel Carrière et Rémunération).

 

Cet accord, signé le 24 septembre 2015 par l’UNSA-Fonction Publique, constituait une avancée en matière de pouvoir d’achat. Le train était de nouveau en marche, certes il n’avançait pas très vite, mais il valait mieux être dedans que le regarder passer. Ce dispositif s’étalant sur 5 ans (2016/2020), affichait « compte tenu de l’urgence » une priorité à la catégorie B, qui, rappelons-le n’avait connu aucune évolution statutaire depuis le NES (Nouvel Espace Statutaire) 2009-2010 :

 

  • En 2016, glissement de 6 points de l’indemnitaire vers l’indiciaire : une bien belle façon de répondre à l’urgence !
  • En 2017 : revalorisation des grilles, vite atténuée par un judicieux reclassement/déclassement.
  • En 2018 : alors qu’il était enfin prévu un gain de quelques points d’indice, le gouvernement fait « Marche Arrière ».

 

A ce stade, nous n’avons aucune garantie que la dernière phase de PPCR pour la catégorie B sera effective un jour !

 

Ici même, dans cette CAPN, et à plusieurs reprises, nous avons pointé les insuffisances du PPCR pour le corps des SAENES.

La seule avancée que notre employeur nous a concédée est un plan de requalification des emplois de 300 postes de B en A, plan ridiculement insuffisant et désespérant pour les personnels.

 

Nos collègues en fonction dans les services, dans l’enseignement supérieur, dans les EPLE,  à Jeunesse et Sport, dans les grands établissements et les oeuvres croulent sous la masse des tâches multiples et complexes. Ils gèrent du personnel de plus en plus précaire et non formé. Ils ne peuvent plus se former faute de temps ou de d’offres de formation adéquates. Et surtout, ils exercent très souvent des missions qui relèvent du corps supérieur.

 

Madame la présidente,

 

  • Ici même, dans le cadre de cette CAPN, nous avons à de nombreuses reprises regretté l’absence totale de projet, de vision,  de la part de notre employeur.

 

Madame la présidente,

 

  • Ici même, dans le cadre de cette CAPN, nous vous avons à de nombreuses reprises, alertée sur l’état d’exaspération de nos collègues SAENES.

 

Madame la présidente,

 

  • Ici même, dans le cadre de cette CAPN, nous n’avons jamais obtenu la moindre réponse à ces problématiques ! Quelle belle illustration de l’intérêt que nous porte notre employeur!

 

Madame la présidente,

 

  • Ici même, dans le cadre de cette CAPN, malgré toutes ces alertes, vous n’avez jamais pris à bras le corps ces problématiques, vous n’avez jamais rien proposé : aucun bilan de gestion, aucun bilan social, aucun groupe de travail, aucun moment de réflexion commun

 

 

Madame la présidente,

 

Dans nos pires cauchemars, il nous arrive d’imaginer la disparition des CAP, preuve en est l’ordre du jour de cette séance !

Lors de la CAPN du 18 octobre 2016, nous vous avions déjà interpelée sur la nécessité de maintenir une séance de bilan avec un contenu conséquent.

Concrètement, votre bilan du plan de requalification de C en B est largement insuffisant pour être exploité en l’état. Il manque les données par académie complétées des critères retenus par celles-ci. Le document semble masquer volontairement certaines de ces données.

De plus, nous vous réclamons, depuis plusieurs années, un bilan de gestion exploitable ; nous déplorons son absence alors que vos services ont été en capacité de le fournir lors de la CAPN des attachés du 5 décembre 2017.

 

Madame la présidente,

 

L’employeur a le devoir de fournir  tous les éléments permettant aux représentants des personnels de remplir pleinement les mandats qui leur sont confiés.

 

C’est inadmissible ! Quel triste message envoyé à quelques 20 000 agents !

 

Madame la présidente,

 

Alors que la CAPN doit être un lieu d’échange, le fonctionnement actuel ne semble pas être le reflet des propos tenus par notre ministre sur le thème de la confiance et du dialogue lors de sa conférence de rentrée.

 

Nous constatons un désengagement de la part des représentants du ministère dans l’animation de cette instance. Le turn-over des représentants de l’administration empêche tout dialogue constructif.

 

C’est l’esprit même de la CAPN qui est dévoyé !

 

Madame la présidente,

 

La CAPN n’est pas un lieu de colère ou de règlement de compte. Chacun dans son rôle, a des droits, des devoirs  et des obligations. Les commissaires paritaire nationaux A&I UNSA sont indépendants et pleinement responsables de leurs choix dans l’exercice de leurs mandats

Nous ne nous permettrons pas de vous dire, Madame la Présidente, que vous êtes inaudible, mais les limites ont été dépassées.

 

Soucieux de rétablir le dialogue social, nous sollicitons par le biais de cette déclaration, une audience auprès de Mme WAGNER, cheffe de service à la DGRH. Nous regrettons une nouvelle fois de devoir quitter cette séance.   

 

 

Les commissaires paritaires nationaux A&I-UNSA des SAENES

Administration & Intendance - UNSA | Mentions légales | Plan du site | Espace privé | Contacts | Fils RSS | Dernière mise à jour : mercredi 17 janvier 2018