A&I UNSA
 

Brèves

5 raisons d’adhérer

[En vidéos]

À découvrir ici :

1. La proximité

2. L'expertise

3. L'équipe

4. Nos valeurs

À suivre tous les jeudis à 17h00...

Cliquez ici pour adhérer

Liens utiles

 

Vous êtes ici : Accueil » Actualité

Documentation liée

Déclaration UNSA par Jean-Marc Boeuf


À lire aussi...

Déclaration de la CAPN des AAE
du 5 décembre 2017

Services Publics : un big-bang en gestation

Cinq semaines, 5 raisons d’adhérer

La GIPA, pour moi, c’est oui ou c’est non

Faire de chaque personnel l’acteur de son propre changement

Déclaration de Jean-Marc Boeuf au CTMEN du 4 mai 2017

Bilan RIFSEEP : NE PAS GAGNER PLUS POUR GAGNER PLUS MAL ?

Vous trouverez ci-après la déclaration liminaire que j’ai faite au nom de l’UNSA à l’occasion du CT du 4 mai concernant le bilan pour trois filières concernées par le RIFSEEP, assistants sociaux, médecins et administratifs.
Vous y trouverez nos problématiques communes et ce que nous avions déjà à plusieurs reprises dénoncé comme risque majeur de ce dispositif indemnitaire.
Ce bilan était attendu : le souci c’est qu’il est incomplet car il ne donne aucune indication précise sur les mises en œuvre académiques.
Un échange un peu tendu a eu lieu avec le secrétaire général du ministère président du CT qui contestait que je puisse reprendre la parole... Au prétexte que je m’étais déjà exprimé à titre liminaire...
Même chose pour notre collègue Lætitia Barel du SE-Unsa qui voulait apporter des précisions s’agissant des autres filières.
Si le souci du secrétaire général du MENESR de répartir équitablement la parole entre organisations est normal et louable, il n’en demeure pas moins que l’UNSA est de loin l’organisation la plus représentative des personnels "qui ne sont pas enseignants".
Nos demandes étaient donc légitimes, et nous parlâmes !
Au finale, un CT peu satisfaisant car trop lourd, avec des documents envoyés trop tardivement.
J’ajoute que nos collègues du ministère "exécutants" font ce qu’ils peuvent en fonction des contraintes de calendrier et de charge de travail : ils ne doivent donc en aucun cas être rendus responsables de cette situation.
C’est bien l’encadrement supérieur, dont le secrétaire général, qui est responsable de l’organisation.
Le secrétaire général l’a d’ailleurs reconnu : des groupes de travail préalables seraient nécessaires avant CT pour traiter de ces questions complexes. Dont acte.
Reste un souci majeur de fond : il semble évident que les représentants de notre employeur ne veulent pas nous donner un document de synthèse, qui fasse apparaître valeurs moyennes et valeurs médianes, qui nous permettrait de comparer les situations académiques et donc d’œuvrer efficacement afin que l’équité indemnitaire ne soit plus un vain mot !
Mais peut-être dérangeons-nous.

Continuons.

Jean-Marc Boeuf

Lire la déclaration

Administration & Intendance - UNSA | Mentions légales | Plan du site | Espace privé | Contacts | Fils RSS | Dernière mise à jour : vendredi 8 décembre 2017