A&I UNSA
 

Brèves

5 raisons d’adhérer

[En vidéos]

À découvrir ici :

1. La proximité

2. L'expertise

3. L'équipe

4. Nos valeurs

À suivre tous les jeudis à 17h00...

Cliquez ici pour adhérer

Liens utiles

 

Vous êtes ici : Accueil » Actualité


À lire aussi...

Réforme de l’organisation territoriale de l’éducation nationale : De l’ombre à la lumière ?

CAPN des SAENES : "Quand le ministère perd son sang froid"

Services Publics : un big-bang en gestation

Cinq semaines, 5 raisons d’adhérer

Au tribunal du "Nouveau monde" : Le (mauvais) procès fait à l’AEFE

Déclaration de la CAPN des AAE
du 5 décembre 2017

Madame la Présidente, Retour ligne automatique
Mesdames, Messieurs les membres de la CAPNRetour ligne automatique
Cher-e-s Collègues,

 

 

Depuis l’installation de ce gouvernement suite aux élections législatives du 18 juin 2017, les mauvaises nouvelles s’égrènent au fil du temps pour les agents de la fonction publique : Retour ligne manuel
-  Le retour du gel du point d’indice en 2018 ; Retour ligne manuel
-  Le retour du jour de carence après son abandon le 1er janvier 2014 ; Retour ligne manuel
-  La hausse de 1,7% de la CSG non compensée intégralement à l’euro près dans le temps ; Retour ligne manuel
-  La parole de l’Etat non respectée avec le report d’un an du calendrier de mise en œuvre du protocole PPCR.


L’ensemble de ces mesures gouvernementales, combiné à la hausse programmée de la cotisation pension civile va donc entrainer une perte de pouvoir d’achat pour tous les agents publics. Et dans ce Ministère, ce n’est pas la faiblesse de notre régime indemnitaire qui va aider nos collègues.

 

 

Ce quinquennat commence donc par des mesures plus que négatives et ce n’est pas le programme Action publique 2022, destiné à repenser l’ensemble des services publics, qui va rassurer nos collègues usagers et agents publics quant au devenir des missions de service public.

 

 

La légitimité de ce gouvernement issu de l’expression du suffrage universel ne doit pas lui faire oublier le rôle et la place des services publics dans la construction du pacte social républicain. Car ce gouvernement a trop tendance à pointer du doigt l’aspect dépensier des services publics, au nom d’une prétendue nécessité budgétaire.

 

 

A&I-UNSA, syndicat progressiste et réformiste n’est pas opposé à une évolution des services rendus aux usagers. Cependant nous réaffirmons l’importance d’une fonction publique forte, efficace et présente dans les territoires, seule garante de l’intérêt général.


A&I-UNSA réaffirme ici sa volonté de participer à la création d’une filière administrative interministérielle qui garantisse une égalité de traitement territoriale pour tous nos collègues.


A&I-UNSA tient également à rappeler dans cette instance représentative pour nos collègues, qu’il n’existe pas des administrations académiques mais une seule et unique administration de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation.

 

 

S’agissant de l’ordre du jour ou des informations communiquées à l’occasion de cette CAPN, nous notons que le plan de requalification de B en A a réalisé en partie un mandat fort de notre syndicat, à savoir la reconnaissance des missions de gestionnaire d’EPLE, puisque 167 requalifications sur 387 concernent le métier de gestionnaire matériel.


Cependant, nous considérons que ce plan triennal n’est pas une fin en soi et nous demandons sa poursuite dans le but d’un repyramidage des corps de la filière administrative.

 

 

A propos de l’accueil en détachement, de l’affectation CIGeM et de l’intégration directe, et bien que nous soyons, évidemment, favorables à la mobilité, nous constatons à nouveau, que des collègues sont affectés dans des académies trop fermées au mouvement inter académique au regard du nombre de demandes. Retour ligne automatique
Nous pouvons citer Montpellier, par exemple, où 3 postes sont offerts au Rectorat alors qu’il n’y avait que 2 postes ouverts en inter académique. Ou Grenoble qui intègre 3 collègues alors que 4 autres n’ont pu y entrer à la rentrée, dont un rapprochement de conjoint et un BOE.


113 postes sont offerts aujourd’hui contre 229 au mouvement inter académique. C’est trop !

 

 

Enfin, nous profitons du bilan de gestion du CIGeM pour réitérer notre demande formulée à la CAPN d’avancement de juillet, à savoir un doublement des possibilités de promotion au grade d’Attaché Hors classe, soit un passage de 10 à 20%.

 

 

Nous vous remercions.Retour ligne automatique
Les commissaires paritaires nationauxRetour ligne automatique
A&I UNSA des AAE

 

Administration & Intendance - UNSA | Mentions légales | Plan du site | Espace privé | Contacts | Fils RSS | Dernière mise à jour : lundi 11 décembre 2017