A&I UNSA
 

Brèves

5 raisons d’adhérer

[En vidéos]

À découvrir ici :

1. La proximité

2. L'expertise

3. L'équipe

4. Nos valeurs

À suivre tous les jeudis à 17h00...

Cliquez ici pour adhérer

Liens utiles

 

Vous êtes ici : Accueil » Presse

Documentation liée

Editorial Revue n°90


À lire aussi...

Éditorial Revue n°91

Editorial Revue n° 89

Editorial Revue n° 88

Editorial Revue n° 87

Editorial - 30 secondes n° 86

Editorial Revue n°90

L’ombre de Saturne

 

Presque trois mois que la France s’est donnée à Jupiter.

 

L’image amuse les médias.

 

Elle est porteuse de ce qui se veut être une rupture, tant avec le « président normal » hollandais qu’avec « l’hyper-président » sarkosyen. Simple retour à la monarchie présidentielle ou nouvelle incarnation du pouvoir ?

 

Jupiter n’est pas simplement dieu, Jupiter est « roi des dieux ».

 

Des dieux, nous serions bien en peine d’en trouver au pied du trône : Seul Bruno Le Maire s’y risqua avec un bonheur discutable, Hermès grec d’un Jupiter romain... Il est évident que le sens de la manœuvre réside ailleurs que dans le ridicule de ce qui deviendrait un très mauvais théâtre. La posture n’existe qu’à effet de créer une nouvelle mythologie au profit de celui, et de lui seul, incarné dans l’État.

 

Et très vite, nous avons vu avec quelle magnificence l’État incarné s’est attaché d’abord à inviter l’étranger. Avec une conviction gaulienne de l’histoire et de l’essence des nations, le Russe et l’Américain furent successivement conviés et conduits d’une main ferme. Et chacun de louer le sans faute, le retour de la France, soliste au sein du concert des nations. Et c’est à peine si on se souvenait d’un tout petit rien : Jupiter né de la mort du père, Saturne.

 

Car le père semble bel et bien mort et enterré, avec lui le souvenir des pluies grises qui souvent l’accompagnaient. Courtisans et partisans convaincus, circonvenus ou bien éparpillés, opposition de naguère devenue soutien d’aujourd’hui, rien ne semble pouvoir s’opposer au pouvoir du dieu ici-bas.

 

Alors pourquoi cette ombre soudaine, qui semble obscurcir le front du président ? « Les premiers accrocs de la méthode Macron », « Emmanuel Macron à l’épreuve du pouvoir » peut-on lire ça et là…

 

A l’heure où nous lisons que l’Impôt sur la fortune s’adoucit dans le même temps que la protection sociale recule, il ne faut pas s’étonner qu’une part pas négligeable de l’opinion publique plombe, par ses grises mines, l’éclat jupitérien. Plomb, autre attribut de Saturne : fonction publique plombée, PPCR plombé, code du travail plombé... Aussi avons-nous rappelé aux ministres en charge du pôle éducatif nos exigences pour les personnels administratifs avec cette volonté d’avoir un programme de travail pour faire vivre le dialogue social. Organisation syndicale réformiste, nous souhaitons avancer afin que que l’avenir de tous ne soit pas plombé ! Et ainsi accéder à l’Olympe ? Ou s’en approcher ? Il serait temps pour le président de quitter l’espace mythologique, qui voudrait que certains soient voués à l’Olympe et d’autres, gens de rien ou de peu, à l’Hadès. Sauf à vouloir restaurer les Saturnales, aux risques qu’elles ne soient plus ni parodiques, ni provisoires : cela s’appelle des luttes sociales.

Administration & Intendance - UNSA | Mentions légales | Plan du site | Espace privé | Contacts | Fils RSS | Dernière mise à jour : lundi 11 décembre 2017