A&I UNSA
 

Brèves

5 raisons d’adhérer

[En vidéos]

À découvrir ici :

1. La proximité

2. L'expertise

3. L'équipe

4. Nos valeurs

À suivre tous les jeudis à 17h00...

Cliquez ici pour adhérer

Liens utiles

 

Vous êtes ici : Accueil » Actualité


À lire aussi...

Déclaration de la CAPN des AAE
du 5 décembre 2017

Services Publics : un big-bang en gestation

Cinq semaines, 5 raisons d’adhérer

La GIPA, pour moi, c’est oui ou c’est non

Faire de chaque personnel l’acteur de son propre changement

Education nationale et Enseignement supérieur

4 avril 2014 - Un ministère unique : une cohérence de bon sens

   

Education nationale et Enseignement supérieur.
Un ministère unique : une cohérence de bon sens

Le Président de la République a nommé, sur proposition du Premier ministre, un nouveau ministre de l'Education nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche. Il a aussi confirmé la priorité à l'éducation et à la formation de la jeunesse, premier pilier du pacte de solidarité.

A&I Unsa se réjouit de ce pilotage commun.

Il doit permettre :

  • d'assurer la cohérence de l'action publique au sein de ce département ministériel, dont l'organisation et le fonctionnement sont assumés par l'Etat, en partenariat avec les Collectivités territoriales au titre de leurs compétences précisées dans le Code de l'Education,
  • d'affirmer que l'autonomie des établissements publics ne rime ni avec l'institutionnalisation du désengagement public national, ni avec la déréglementation du statut et des corps types de la Fonction publique de l'Etat.

Le cap fixé pour plus de justice et d'équité doit être maintenu.

Vincent Peillon avait su trouver les mots pour exprimer "la reconnaissance de l'Etat, au plus haut niveau, aux personnels administratifs". Le protocole sur les mesures catégorielles signé le 30 mai 2013 par l'UNSA devait permettre de la concrétiser. Le cap fixé doit être maintenu. Le retard pris doit être rattrapé.

Geneviève Fioraso s'était engagée dès le 20 février 2013 à s'inscrire dans cette dynamique.

Le Président de la République veut inscrire le pacte de solidarité dans l'objectif du quinquennat 2012-2017 : la justice sociale. Dont acte.

Elle passe dans ce département ministériel par :

  • la mise en oeuvre de Corps interministériels à Gestion Ministérielle (CIGEM), permettant d'articuler intelligemment le respect du statut de la Fonction publique de l'Etat partout et pour tous avec les missions spécifiques,
  • la priorité à la catégorie C, les oubliés du quinquennat 2007-2012,
  • la requalification des emplois d'ADJAENES et de SAENES, trop souvent exploités sur des postes à responsabilités supérieures,
  • l'équité indemnitaire interministérielle,
  • la participation des cadres de l'AENES (Administration de l'Education nationale et de l'Enseignement supérieur) au pilotage de l'action publique au même titre que les cadres pédagogiques, à tous les niveaux.

Le service public de l'enseignement scolaire et de l'enseignement supérieur ne pourra réussir sans l'implication pleine et entière de sa "fonction support", son administration, que l'on aurait tort de réduire à la seule question de la gouvernance politique et pédagogique. De ce point de vue, les conclusions du groupe de travail sur les métiers administratifs doivent permettre la concrétisation des engagements pris.

La confiance ne se décrète pas. Elle se construit. A&I Unsa souhaite un dialogue social constructif, avec le nouveau ministre Benoit Hamon, de nature à conforter le cap d'une ambition pour l'éducation et la formation de la jeunesse (élèves et étudiants), et d'une juste reconnaissance des personnels de l'AENES.

Pantin, le 4 avril 2014

Jean-Marc Bœuf

Philippe Mesnier

Jean-Yves Rocca

Secrétaire général adjoint

Secrétaire général adjoint

Secrétaire général

Enseignement scolaire

Enseignement supérieur et encadrement

 

 

Administration & Intendance - UNSA | Mentions légales | Plan du site | Espace privé | Contacts | Fils RSS | Dernière mise à jour : lundi 11 décembre 2017