A&I UNSA
 

Brèves

5 raisons d’adhérer

[En vidéos]

À découvrir ici :

1. La proximité

2. L'expertise

3. L'équipe

4. Nos valeurs

À suivre tous les jeudis à 17h00...

Cliquez ici pour adhérer

Liens utiles

 

Vous êtes ici : Accueil » Actualité


À lire aussi...

Déclaration de la CAPN des AAE
du 5 décembre 2017

Services Publics : un big-bang en gestation

Cinq semaines, 5 raisons d’adhérer

La GIPA, pour moi, c’est oui ou c’est non

Faire de chaque personnel l’acteur de son propre changement

L’UNSA reçue par la ministre du Travail, Myriam El Khomri

29 février 2016 - Lors de cette rencontre, l’UNSA a regretté le manque de concertation préalable à l’élaboration du projet de loi. Elle s’est félicitée de l’annonce faite par le Premier ministre de retarder la présentation de ce projet de loi en Conseil des Ministres.

Cependant l’UNSA a demandé que des dispositions régressives pour les salariés soient d’ores et déjà retirées du texte telles que :

• les dispositions sur le licenciement économique
• la barémisation des indemnités prud’homales

L’UNSA a rappelé son opposition au referendum d’entreprise, indiquant que la loi de 2008 avec un droit d’opposition à 50% suffisait et aux mesures qui accroissent le pouvoir unilatéral de l’employeur.

L’UNSA, en parallèle, a indiqué tout l’intérêt qu’elle portait aux dispositifs concernant le CPA, les travailleurs détachés, la VAE renforcée….

L’UNSA s’est dite prête à participer à la concertation qui devrait s’ouvrir dans les prochains jours.

Ces échanges devraient permettre d’équilibrer un texte qui, en l’état, n’est pas acceptable.

L’UNSA souhaite qu’avant la réunion de l’intersyndicale prévue dans ses locaux jeudi 3 mars à 9h 30, des annonces fortes soient faites par le gouvernement.

Administration & Intendance - UNSA | Mentions légales | Plan du site | Espace privé | Contacts | Fils RSS | Dernière mise à jour : lundi 11 décembre 2017