A&I UNSA
 

Brèves

5 raisons d’adhérer

[En vidéos]

À découvrir ici :

1. La proximité

2. L'expertise

3. L'équipe

4. Nos valeurs

À suivre tous les jeudis à 17h00...

Cliquez ici pour adhérer

Liens utiles

 

Vous êtes ici : Accueil » Actualité


À lire aussi...

Réforme de l’organisation territoriale de l’éducation nationale : De l’ombre à la lumière ?

CAPN des SAENES : "Quand le ministère perd son sang froid"

Déclaration de la CAPN des AAE
du 5 décembre 2017

Services Publics : un big-bang en gestation

Cinq semaines, 5 raisons d’adhérer

Rencontre avec M. Kerrero, directeur de cabinet du ministre de l’éducation nationale.

 

Nous avons rencontré jeudi 20 juillet 2017, le directeur de cabinet du ministre pour évoquer avec lui plusieurs dossiers intéressant les personnels administratifs.

M. Kerrero était assisté de Mme Bourhis, conseillère sociale du ministre et de M. Delanoë, sous-directeur à la DGRH.

Tout d’abord, nous avons présenté à M. Kerrero notre organisation syndicale et sa représentativité auprès des personnels administratifs telle qu’elle découle des résultats aux élections professionnelles.

Organisation syndicale, nous avons rappelé que depuis 15 ans nous avons toujours travaillé avec les ministres et leurs cabinets sous la forme de programmes de travail, intéressant à la fois les missions et les aspects corporatifs.

Alors que la nouvelle équipe se met en place, nous avons proposé au directeur de cabinet de pouvoir envisager ainsi le dialogue social.

Nous avons développé :

  • L’exigence de la filière administrative interministérielle et intercatégorielle ;
  • La priorité que nous attachons à la mise en place des CIGeM pour les catégories C et B

Cela nous a permis de revenir sur les avancées de PPCR en soulignant les disparités entre catégories et notre inquiétude suite aux annonces de M. Darmanin, ministre en charge de la fonction publique et des comptes publics. Nous lui avons remis notre projet syndical.

La formation des personnels et notamment ceux de l’encadrement supérieur.

L’équité indemnitaire et les errements du RIFSEEP.

Les réorganisations des académies

Le fonctionnement du dialogue social à l’administration centrale

Le pôle éducatif pour le secteur jeunesse et sports.

M. Kerrero a souhaité rappeler l’attachement du ministre aux personnels administratifs, rouage essentiel au bon fonctionnement de la « maison Education nationale », souvent « invisibles » par rapport à la visibilité des enseignants.

Le directeur de cabinet est revenu sur la formation, c’est un des chantiers que le ministre souhaite conduire. Formation de l’ensemble des personnels. Ce chantier sera mené avec la DGRH qui doit fournir un bilan et pointer d’éventuels dysfonctionnements. L’idée centrale est « d’améliorer afin de former davantage et différemment » qu’il s’agisse de la formation dispensée en académies ou à l’ESENESR.

Sur la réorganisation territoriale, le ministre ne souhaite pas « rester au milieu du gué » concernant les régions académiques. Il souhaite réfléchir à une réorganisation qui tienne compte de la spécificité de l’éducation nationale mais aussi des territoires. Cette réflexion sera menée avec  l’enseignement supérieur, concernant le rôle des recteurs chanceliers des universités, et avec l’ensemble des élu-e-s.

Il faut retenir qu’il s’agira de mener des expérimentations sur quelques territoires et que les régions diverses par nature le seront également lorsqu’il s’agira  de trouver la « meilleure » organisation administrative. Le directeur de cabinet  nous a assurés qu’il y aura accompagnement des personnels et un calendrier de mise en œuvre afin de donner du temps…

Des hypothèses de travail pouvant aller sur un renforcement dans certains départements voire des EPLE qui seraient des « guichets locaux »… Nous avons dit notre vigilance et M. Kerrero ne veut pas « d’économies sur le dos des administratifs ».

Concernant le plan de requalification, M. Kerrero et Mme Bourhis ont demandé à la DGRH de travailler sur une prolongation partielle pour le passage de C en B pour l’année 2018. Cette hypothèse de travail est sur la table et sera étudiée par la DGRH. Reste la question de B en A…

Il en est de même pour le RIFSEEP, un point sera fait avec la DGRH et il a été acté que des GT préparatoires aux CT sur certaines questions permettront de lever des ambiguïtés.

Nous avons remis une note sur le dialogue social ou plutôt son absence…à l’administration centrale.

Sur la question du rattachement du secteur jeunesse et sports à la DGRH du MEN, nous avons rappelé notre attachement, comme notre fédération au pôle éducatif. Aucun engagement n’a été pris si ce n’est que le ministre doit rencontrer les organisations syndicales du secteur « jeunesse ».

Le directeur de cabinet a souligné que le travail se fait avec les directions, le nombre de collaborateurs de cabinet étant de 10, alors que le précédent ministre en avait 30.

Le cabinet étant là pour impulser et donner l’orientation politique.

En conclusion, une évidente connaissance des dossiers, une écoute attentive, une préoccupation affirmée sur les questions de formation et de rôle de l’administration … Pour quel résultat ? Nous attendons des réponses notamment sur le programme de travail.

Jean-Marc Bœuf

Philippe Mesnier

Administration & Intendance - UNSA | Mentions légales | Plan du site | Espace privé | Contacts | Fils RSS | Dernière mise à jour : lundi 11 décembre 2017